Vivre SA vie tel qu'on le souhaite, pas facile ! 

Et... non pas tel que la société, les professeurs, les parents, le conjoint, le voisin, la grand-mère, l'a décrété depuis des siècles.

Commet se rapprocher de SA source,  celle qui coule sans blocage à l'intérieur de nous? Faut-il suivre son intuition? Il paraît que celle-ci sait ce qu'on doit faire et est connectée directement à notre âme.

Suivre les besoins de son âme et pas le besoin de satisfaire les autres, le besoin de reconnaissance!

Être soi même, juste soi même, sans masque. Utiliser chaque seconde pour que la vie vaille la peine. 

Eviter Les blocages, les dénouer, les expulser. Les fameux blocages ayant pour racines les frustrations, le tout créant les maladies, les névroses, la jalousie, l'agressivité etc... Laisser briller cette pépite d'or qui nous habite, là , planquée sous les couches de nos émotions négatives. 

Laisser cette pépite briller de joie, de folie, de liberté, de délires, d'amour, de partage, d'échanges. 

chaine

 Pour la plupart des gens qualifiés de "NORMAUX* " ( *adjectif qualificatif qui est apparenté à une qualité reconnue par les codes de notre société, je préfére être anormale), la vie est dédiée entiérement à la recherche d'un bonheur illusoire découlant de l'argent, des biens matériels, de la constitution d'une famille, du couple, de la belle voiture, du Mé-tier*

( *oulala, le métier, le travail, première question posée lorsqu'on rencontre notre prochain "quel est ton métier, que fais tu dans la vie?" -->  Fuck off!) .

Ok,  tout cela peut rendre heureux certains, mais pas d'autres, nous n'entrons pas tous dans ce moule, et, hors de ce moule, on ne nous a jamais permis d'envisager la possibilité d'une autre vie. Enfin si , on les appelle, les marginaux, les SDF, les hippies, les clodos, rien de bien valorisant, et surtout, très appeurant ! 

presses

On nous enseigne à vivre la vie dans la peur: peur de perdre ce que l'on a, perdre le travail, perdre de l'argent, peur de perdre la voiture neuve, peur de perdre ses proches.

Pourquoi vivre pleinement sa vie nous paraît-il impossible ? 

C'est simple , 3% de conards dirigent le monde,  depuis des millénaires ce schéma reste le même... ceux-ci ont le contrôle sur nous, et préfèrent nous voir consommer plutôt que de nous éclater. Eux même sont dirigés par l'argent, les gains, et non l'humain. Leur intérêt est de nous garder sous contrôle, de nous faire peur avec des tas d'informations exagérées, de nous faire consommer, de nous diviser avec la politique, les religions, les origines ethniques. Bref, une fois  bien divisés et appeurés par des croyances encore non vérifiées, les petits robots que nous sommes consommons, payons nos impôts, consommons, reproduisons des petites progénitures futurs consommateurs, malheureusement pour la plupart qui penseront de même que leur parents qui ont inculqués cela à leurs bébés en pensant faire bien... Et cela ne se finit donc pas...

Cela éloigne l'individu de sa nAtuRe, de ses besOins, de son bOonheur. Ceci dit, l'individu déjà bien endommagé par ce système, croit fermement en ce système rassurant, sécurisant et s'effraie de le quitter...

illuminati

democr

 

 

 

 

 

                              (* notre democratie a été piratée) 

Qu'en serait-il si chacun d'entre nous aurait le courage de faire ce qu'il veut vraiment,  de vivre le rêve que l'on s'était autorisés à croire quand on était enfant avant que Papa ou Maman, ou les professeurs ne nous le brisent en miettes ? 

Qu'en est-il de ce rêve d'enfant ? 

Êtes-vous pleinement heureux à vous lever le matin pour aller bosser, faire un job que vous n'aimez qu'à moitié (ce qui est déjà pas mal) ? Êtes vous heureux à attendre vos prochaines vacances qui auront lieu dans 6 mois ? Êtes-vous heureux à gaspiller votre temps si précieux à subir une vie inadéquate ?

Regardons les enfants* ( *moins de 7 ans!!avant cet âge dit "de Raison" après leur esprit est déjà mOisi par les croyances sociales) , ils s'autorisent à dire "je veux être aventurier(e), je veux être chanteur(se), je veux être danseur(se), je veux être pilote de ligne, je ne veux rien faire (plus rare mais ça arrive), je veux être footbaleur, musicien je veux être écrivain(e)", peintre, détective, des trucs qui dépOtent quoi !!! 

Par contre, aucun ne dira "je veux être banquier/assureur/caissier(e)/infographiste/professeur/informaticien/commerçant... après 7 ans seulement , ils trouveront des idées plus "raisonnables", raisonnées surtout, redescendus sur terre, on se moquera d'eux dès qu'ils tenteront de sortir du raisonnable.

Je pense que nous sommes envoyés sur Terre pour vivre pleinement, c'est à dire, voir, toucher, sentir, entendre ce que la Terre nous offre. Être heureux à 100% du début à la fin, oui, je pense que c'est possible. Tant qu'on ne m'aura pas prouvé que c'est impossible, c'est donc possible. 

Toutes les grandes idées, les grands changements sont partis de rêves définis comme impossibles à la base. Ils y ont cru, ont persévéré et ont réussi... à être ce qu'ils voulaient être.

Il me semble que la vie n'aurait aucun sens si ce n'est QUE pour la subir jusqu'à la tant attendue retraite qui est l'aboutissement où il paraîtrait que tout est envisageable.

Quand j'entends, "je ferai cela à la retraite", ça me tue, ça me troue le fion, de me dire, que cette personne croit que tout sera possible à sa retraite, ou , je réaliserai ce rêve quand les enfants seront grands, ou encore, quand j'aurai changé de travail, ou de partenaire, bref, les excuses sont multiples pour ne pas franchir le pas, celui de faire ce qu'on est appelé à faire à l'intérieur de soi.

 Enlevons ce masque qui nous sclérose.

Vivons cette vie, n'ayons pas peur, c'est l'heure !

eclore